Conseils pour que l’enfant arrête de sucer son pouce

Publié le 3 juin 2015 par Chargé de communication

Pour le bon déroulement d’un traitement d’orthodontie, il est important d’aider les jeunes patients à ne plus sucer leur pouce. L’enfant suce son pouce le plus souvent chez lui et au moment de dormir. C’est souvent lié à des moments où l’enfant est inactif.

1. La décision, l’engagement de l’enfant

Pour que l’enfant arrête de sucer son pouce, il est important qu’il ait envie d’arrêter.

L’enfant doit prendre la décision d’arrêter de sucer son pouce. Ce doit être son engagement qu’il devra à respecter.

Cette décision peut être prise de différentes façons. Voici trois idées qui peuvent motiver l’enfant pour qu’il décide d’arrêter de sucer son pouce :

  • « Je ne suis plus un bébé » : en demandant par exemple à l’enfant ce qu’il pense de quelqu’un qui suce son pouce.
  • « Je veux faire quelque chose pour mes dents » : en montrant à l’enfant que ses dents avancent à cause du pouce, parfois même qu’elles prennent la forme du pouce
  • « Je ne veux plus que les autres se moquent de moi » : si l’enfant subit parfois des moqueries à cause du fait qu’il suce son pouce

2. Les aides pratiques

Dans la journée : Il est possible de faire porter un gant à l’enfant. Le gant est là pour lui rappeler la décision qu’il a prise, son engagement à ne plus sucer son pouce. Cela permet aussi de lui faire prendre conscience des moments où il aurait voulu sucer son pouce.

Pour s’endormir : Les premiers soirs seront difficiles, mais seulement les premiers. Pour s’aider, l’enfant peut remplacer le pouce par une peluche. Mais attention ! Ce ne doit pas être le doudou. L’enfant se couchera donc avec son doudou, et une autre peluche remplaçant le pouce. Au bout de quelque temps, cette peluche deviendra inutile et l’enfant pourra la remercier et l’enlever.

Avec son engagement et quelques aides pratiques, l’enfant devrait rapidement arrêter de sucer son pouce et permettre au traitement orthodontique de se passer dans de bonnes conditions.

Voir aussi les autres conseils pour l’orthodontie des enfants.