Le traitement orthodontique avec chirurgie

Publié le 29 juillet 2013 par Chargé de communication

Certaines fois, le décalage des bases osseuses est si important ou si complexe que l’orthodontie seule ne peut suffire. Le traitement est alors orthodontico-chirurgical.

Les principaux cas pour un traitement chirurgical

Les cas les plus courants dans lesquels le traitement devra faire appel à la chirurgie sont les suivants :

  • La mâchoire du bas est trop courte (classe II)
  • La mâchoire du bas est trop longue (classe III)
  • Les dents ne se touchent pas sur une importante portion
  • Le visage est asymétrique et les dents sont positionnées de façon asymétrique

Lorsque ces cas sont identifiés, le traitement chirurgical s’impose le plus souvent.

Le déroulement d’un traitement chirurgical

Lors de la première consultation, l’orthodontiste signale que les troubles sont importants, trop importants pour être soignés seulement par de l’orthodontie. Le praticien réalise le bilan (empreinte-radios-photos et étude), et demande de prendre contact avec un chirurgien maxillo-facial. Après l’avis du chirurgien, le traitement commence.

  1. Durant 1 an, 1 an et demi, le traitement orthodontique prépare les dents : aligner, décroiser, supprimer les mouvements compensatoires
  2. Quand les arcades sont prêtes, le patient retourne chez le chirurgien, et si la préparation est suffisante, fixe le rendez-vous de chirurgie
  3. L’intervention a lieu avec l’appareil en bouche. L’hospitalisation dure quelques jours. Très rapidement le patient peut manger normalement et reprendre des activités
  4. Au bout d’un mois, le patient est revu au cabinet d’orthodontie pour l’orthodontie post chirurgicale
  5. L’appareil est déposé et la contention est mise en place